Les Elfes
13 rue Pierre et Marie Curie
37100 Tours
Tel : 02.47.51.80.09
Au service des personnes ayant un handicap intellectuel
Publié le 31/12/2013

Notre nouveau défi : "Oser la Citoyenneté"

Situation de Handicap et Citoyenneté

Les avancées législatives de 2002 et 2005 ont inscrit dans les Textes la reconnaissance, pour les personnes en situation de handicap, des droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens : l'inclusion sociale, l'accès aux loisirs, au tourisme et à la culture.

Au travers de cette reconnaissance, le principe de « CITOYENNETE» est posé. Son respect devient une obligation nationale. C'est donc une avancée très significative puisqu'elle donne l'importance à la PERSONNE et non au HANDICAP.

Nos établissements et les équipes qui les animent sont chaque jour les acteurs et les garants du respect de cette avancée.

C'est par l'organisation et l'animation des Conseils de la Vie Sociale d'une part, la mise en place et le suivi des projets personnels individualisés d'autre part, que nos jeunes et nos adultes accèdent à la citoyenneté.

Ces outils, voulus par le législateur, sont l'occasion pour chaque personne accueillie au sein de nos établissements de faire connaître son choix de vie à chaque étape de son évolution.

Ces outils institutionnels sont déterminants, mais nous devons aller au-delà.

Depuis des dizaines d'années, les associations de parents ont engagé un combat pour faire reconnaître le handicap et pour faire émerger des solutions d'accueil. Elles ont su mobiliser les pouvoirs publics pour susciter la création d'établissements et de services adaptés aux différentes formes de handicap.

Aujourd'hui, les associations et les familles doivent être le moteur dans l'accompagnement et la prise en compte de la citoyenneté. Nous devons oser faire tomber les barrières, qu'elles soient familiales ou institutionnelles.

Nous devons encourager nos jeunes «A FAIRE ET A DIRE ».

Dans toutes les étapes de la vie quotidienne, la citoyenneté doit se manifester.

Combien de fois un médecin, un commerçant ou un autre professionnel, s'est-il directement adressé à nous en semblant ignorer la présence de notre enfant à nos côtés ?

Combien de fois avons-nous choisi en lieu et place de notre enfant? Souvent, dans un souci de protection, parce que nous savons qu'il a du mal à s'exprimer, mais aussi parce que nous avons peur des jugements et des regards extérieurs.

Nous devons faire émerger les choix « Accompagner et non faire à la place ».

Qu'il s'agisse des choix vestimentaires, des activités de loisirs, des activités culturelles, nous devons accompagner pour permettre à nos jeunes de se construire.

Nous de devons pas faire vivre les habitudes passées, ni nous sentir coupables.

Osons affronter famille, amis, Voisins, commerçants, médecins et professionnels pour que nos jeunes et adultes soient reconnus en tant que PERSONNE et non comme un HANDICAPE.

Ne soyons pas nous-mêmes nos propres censeurs, en surprotégeant et en limitant les contacts avec l'extérieur!!!

Pourquoi nos enfants seraient-ils privés de spectacles, de restaurant, de cinéma, de toute forme de loisirs, de culture ?

Mais au-delà, pourquoi seraient-ils privés de leur droit d'expression, de leur droit de vote?

Nos préoccupations quotidiennes nous accaparent, mais nous devons prendre conscience de ces nouveaux enjeux, il s'agit tous les jours de veiller à ne pas les infantiliser et à faire respecter leur prise de parole. C'est en cela aussi que nous sommes militants.

Soyez sûrs que l'Association Les Elfes partage vos préoccupations. Le personnel de l'Association est porteur de ces idées et peut nous aider à évoluer.

N'hésitez pas à nous faire part de vos réflexions et de vos difficultés.

Soyez sûrs de notre fidèle dévouement.

Mme DUMONT – Présidente adjointe