Les Elfes
13 rue Pierre et Marie Curie
37100 Tours
Tel : 02.47.51.80.09
Au service des personnes ayant un handicap intellectuel
Publié le 13/12/2012

Discussion

A propos de la révision de la loi sur la bio éthique

Si le DPI s'applique aussi à la trisomie 21 !!! si le dépistage est systématisé et étendu , la question de dérive vers l'eugénisme se pose.

Qu'accepte t-on de la fragilité et de la diversité de l'humain ?

La considération de l'enfant à naître et son statut se trouvent interrogés : sera t il accepté tel qu'il advient, attendu et 'apprivoisé' comme il est ?

Nous observons un glissement de registre , ce n'est plus le désir qui fonde la procréation et l'accés à la vie, mais le droit d'avoir un enfant : ainsi l'enfant devient un objet . Chaque femme peut choisir le moment pour avoir un enfant, mais la grossesse reste dans le domaine du possible et non de la certitude.

L'expression des attentes des personnes et la demande de grossesse prennent des formes et des détours que la loi peine ou hésite à circonscrire tant une réelle compassion mais aussi le passionnel voilent la réflexion.

Le cadre juridique ne peut pas tout régler de la venue de l'enfant dans un couple : l'aide à la conception, l'anonymat des donneurs, le tri DPI, la grossesse pour autrui;

des aléas de la grossesse au produit fini, donné : si on n'y prend garde l'enfant est chosifié .

Qu'en est il d'une possible frustration ?

Qu'en est il de l'humanité ?

Il est utile de nourrir la réflexion par des apports contradictoires et des échanges de point de vue proposés avec prudence, modestie et volonté de comprendre.